• m'écrire
• accueil bergue.fr
   
L'ascension du plus haut sommet d'Algérie et de l'Assekrem lors d'un trek en novembre 2006
le toit et moi de l'algérie ;
   
 
 

sur le chemin
de l'Assekrem,
nous sommes tombés
sur un champ
de chameaux

 

et la marche a repris
son cours, un peu tristes
de laisser nos nouveaux amis.

 
  notre campement au pied de l'Assekrem.
mais ce n'est pas la montagne qu'on voit derrière. ça pourrait : le plateau de l'Assekrem est
à 2 728 mètres.
1
  là, on voit l'Assekrem derrière.
l'ascension est facile. comme il y fait frais l'été,
les familles y venaient avec leurs troupeaux depuis Tamanrasset .
le père de Foucauld, ancien militaire de la coloniale, y avait installé un ermitage en 1910.

 

 
   
 
l'ermitage du père de Foucauld  
 
 
 

 

 

 
 
 
 
       
le soir, il y avait Taguella au menu. c'est un plat Touareg réalisé à partir d'une galette cuite dans le sable sous la cendre (ça doit être plus ou moins contractuel de servir ce plat le dernier jour des treks).  
 
. et comme dans la brochure, il y avait aussi des chansons.
  le chant Touareg du côté français (!!!) et du côté corse (gérard, avec sylvia en backing vocals)
 
  le bonus des braves.
karine, renaud, xavier et gérard ont mis le réveil à 5h30 pour
aller voir le lever de soleil
en haut de l'Assekrem.
 
   
     
 
   
     
     
• m'écrire
• accueil bergue.fr